Mardi prochain les élèves reprendront le chemin de l’école, pour certains, après plusieurs mois sans classe. Une rentrée inquiétante tant pour les enseignants que les parents ! Les informations circulent mais de nombreuses incertitudes subsistent. Quel sera le protocole pour chaque établissement ? Quelle sera la procédure en cas de test positif pour un élève, un enseignant, un agent de service, dans une école ?

Le port du masque sera obligatoire pour les adultes et les enfants, sauf pour les enseignants si une distance de deux mètres entre eux et les élèves est possible. L’Etat ne fournira pas les masques aux enfants, mais ces derniers ne seront pas exclus s’ils n’en ont pas. Les collectivités annoncent la fourniture d’un masque par enfant. Ainsi, cette dotation se fera en fonction du bon vouloir des départements, des régions, impliquant quelques inégalités en fonction des territoires.

La gratuité des masques donne même naissance à une nouvelle polémique : Les masques doivent-ils être gratuits ? Il y a d’un côté ceux qui prônent la gratuité des masques et de l’autre ceux qui sont contre. Depuis plusieurs mois les polémiques autour du masque sont nombreuses. Au début, le masque ne sert à rien et les personnels soignants sont seuls à devoir en porter. Aujourd’hui, son port devient obligatoire. Une nouvelle fois deux clans s’opposent : Le premier souhaite l’obligation du port du masque, pour certains le masque doit être porté dans tout l’espace public. Le second, les anti-masques considèrent qu’il s’agit d’une « muselière » portant atteinte à leur liberté. Certains vont même jusqu’à prétendre que le masque aurait plus d’effets négatifs que positifs.

De plus en plus, nous trouvons dans notre société des « anti ». Des anti-voitures, des anti-vaccins, des anti-masques, anti-tabac, anti-pollutio… C’est-à-dire des personnes qui s’opposent aux autres. Une société de plus en plus antisociale. Nous pouvons le constater au travers des agressions des forces de l’ordre, des sapeurs-pompiers, des chauffeurs de bus, des enseignants, et même sur des inconnus juste pour un regard !

Tout cela est peut-être une question d’éducation ! Le rôle des parents paraît crucial en la matière. Ainsi, enseigner la politesse, la tolérance, et le respect de l’autre, aux enfants, pourrait peut-être permettre à notre société de mieux se porter. Cet enseignement doit se faire à la maison. Les enseignants consacreraient ainsi plus de temps dans les apprentissages au lieu de devoir faire de la gestion de classe à longueur de journée ! Les enfants seraient les grands bénéficiaires de ce changement.

Bonne rentrée à tous !

Category
Tags

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *